Générations de corvette


 Génération des corvette.


Le retour de la cavalerie avec la ZR-1 !


Ce fut en 1989 que la Corvette ZR-1 fit ses débuts au Salon de l’Auto de Genève. Avec un concept avant-gardiste et des solutions techniques révolutionnaires, la Corvette resta et restera toujours la plus mythique des voitures de sport américaines.

La génération de Corvette C4


LA CORVETTE C4 (QUATRIÈME GÉNÉRATION)

Après plusieurs années d'études et de recherche, les hommes de la GM ont pu être fiers de leur travail. Par rapport à sa devancière, la nouvelle Corvette ne possédait rien en commun à l’exception du moteur qui fut repris tel quel. Ce fut donc toujours le V8 culbuté de 5,7 litres développant seulement 205 ch.
Le nouveau modèle complètement redessiné attendu depuis longtemps apparut en 1984 et non pas à la vente en 1983. La nouvelle voiture, avec un concept ultra avant-gardiste et des solutions techniques révolutionnaires, possédait un toit en une seule pièce, une boîte 4 vitesses avec overdrive sur les 2 vitesses supérieures et une excellente tenue de route. Tous les trains roulants furent revus et réétudiés avec un châssis qui adopta une structure de conception mono-poutre et des suspensions en aluminium. La carrosserie fut réalisée entièrement en fibres composites avec un dessin plus dynamique et très acéré. Clairement, ce fut une impression de puissance et de vitesse qui se dégagea de ce design, bien dans la lignée des célèbres "StingRay". Comme sur la génération précédente, le T-Top fut livré en série. L'intérieur ne fut pas en reste en matière de tentative d'innovation. De très bons baquets réussis accueillirent le pilote et son passager. L'équipement fut complet, surtout au niveau de l'instrumentation. Hélas, GM céda comme beaucoup de constructeurs au début des années 80 à la mode des tableaux de bords électroniques. Très futuristes d'aspect, mais peu valorisants, peu pratiques et surtout pas très lisibles, cette fausse bonne idée fut la bête noire des premières générations de Corvette C4.
L'aérodynamique de l'auto lui permis de franchir la barre des 200 km/h et abattre le 0 à 100 km/h en 7 secondes. La Corvette vu même ses ventes progresser avec 51'547 exemplaires dès le premier millésime. Comme pour tout modèle après une année de production, quelques détails furent corrigés, notamment le moteur permettant de gagner une seconde au 0 à 100 km/h, mais les ventes chutèrent et la production baissa à 39'729 exemplaires ! Ce modèle disposait d'un intérieur certes moderne et impressionnant, mais qui ne collait pas vraiment à la réputation de la voiture. Trop anguleux, trop électronique, il manquait de classe et surtout de sportivité, un comble pour un tel véhicule

1985 - 1989
En 1985 la puissance du moteur passe de 205 ch. (din) du moteur cross fire injection à 230 ch. du moteur amélioré "tuned port injection". Le cabriolet fut ressuscité en 1986 et désigné comme Pace Car aux 500 Miles d'Indianapolis. Sa ligne fut une réussite totale et fit l'unanimité. En 1987, le moteur reçu 10 ch. de plus pour atteindre 240 ch.
1987, marqua l’introduction, en option, d’un nouveau V8 Twin Turbo produisant près de 400 ch. et développé par le célèbre préparateur sur Corvette Reeves Callaway. Les trains roulants furent évidemment revus en conséquence pour supporter ces nouvelles contraintes. Cette préparation était disponible en option usine jusqu'en 1991, gage du sérieux de la réalisation de Reeves Callaway.
L'année suivante, GM ne modifia pas sa gamme Corvette. Le V8 en standard grappilla 5 ch. de plus (245 ch.), une version spéciale 35ème anniversaire fut commercialisée uniquement en blanc avec des nouvelles jantes alu 16" qui furent montées de série, tandis que les 17" faisaient ensuite partie des options. La production de 1988 fut de 22'789 exemplaires tous modèles confondus. En 1989, une transmission manuelle à 6 vitesses et une suspension électronique furent proposées.

1990 - 1994
GM annonça la nouvelle Corvette ZR-1 qui se ressentit comme un vrai coup de massue. Concept laissé entre les mains expertes à Lotus Engineering (GB). Le moteur, baptisé LT5, fut toujours un V8 de 5,7 litres de cylindrée mais tout en aluminium (non plus en fonte). Trente-deux soupapes étaient animées par 4 arbres à cames en tête (adieu les culbuteurs), et la puissance fut de 375 ch. Plus de 280 km/h en pointe, un châssis évidemment revu, des accélérations démoniaques et la boîte 6 rapports furent au programme. Enfin on retrouva la Corvette que tous attendaient. Seulement 4,8 secondes lui suffirent pour franchir le 100 km/h depuis l'arrêt. La ZR-1 annonça également le restyling de la gamme Corvette. Elle posséda en effet un arrière arrondi, différent du reste de la gamme, les premiers modèles avaient 4 feux ronds, puis GM les équipa avec des feux carrés à l'arrière. L'intérieur de la ZR-1 fut entièrement spécifique jusqu'en 1990 où il se généralisera sur toute la gamme Corvette. En 1991, toutes les Corvette adoptèrent l'arrière des ZR-1, avec la seule différence du feu stop central qui se trouvait sur le toit pour la ZR1. Seuls 3'049 exemplaires furent vendus durant l'année 1990 et 2044 en 1991, malgré les tarifs de cette Corvette furent à l'image des prestations générales de l'auto. L'Airbag fut généralisé sur toute la gamme des corvette et le V8 traditionnel du modèle de base gagna encore cinq petits chevaux pour atteindre les 250 ch. avec le moteur L98.

En 1992, GM poursuivit sur sa lancée. Après l'habitacle revu en 1990, l'avant arrondi et l'arrière de la ZR-1, le nouveau V8 (l'antique V8 en fonte fit ses adieux), dénommé LT1, développant enfin une puissance de 300 ch. lui permit de rivaliser avec ses concurrentes, la Corvette fut encore plus belle, plus efficace et plus performante. L'équipement dynamique fut aussi bénéficiaire puisque l'anti-patinage et la suspension pilotée étaient montés en série. Cette même année, GM sortit la millionième Corvette des chaînes de production ! L'année suivante, GM se pencha sur le moteur de la ZR-1 pour augmenter sa puissance.
Le 40ème anniversaire fut célébré avec une Corvette édition spéciale rouge ruby pour cabriolet, le coupé et la ZR-1. La puissance monta également à 405 ch. pour la ZR-1 avec une accélération de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes et plus de 290 km/h en vitesse de pointe. De nouveaux sièges et un airbag passager furent les nouveautés de 1994. Cette même année, le Musée Corvette, "the National Corvette Museum" (Bowling Green, KY) ouvra ses portes (plus d'infos).

1995 - 1996
Le modèle 1995 subit plusieurs modifications d'intérieur, de freins, d'amortisseurs, etc. toutefois peu décelables pour les profanes. La ZR-1 produites seulement à 6939 exemplaires en cinq ans, tira sa révérence dans la discrétion la plus totale, car toutes les attentions étaient tournées vers le nouveau modèle que fut la C5. Pour son chant du cygne, la Corvette C4 s'offrit deux séries spéciales avec un nouveau moteur V8 baptisé LT4, toujours de 5,7 litres développant 334 ch. Egalement, deux modèles spéciaux furent proposés, une "Collector Edition" de couleur "Argent Sebring" et une "Grand Sport" en bleu amiral avec 2 bandes blanches centrales sur toute la longueur, celle-ci fut produite en production limitée (1000 unités). La Grand Sport inclut le nouveau moteur LT4 avec 34 ch. de plus que le moteur LT1 de 300 ch. de base.


(source: Internet et forums) plus d'infos sur Wikipedia...

Accueil | Le Club | Photos | Agenda | Actualités | Annonces | Plan du site | Nous contacter | A propos

Copyright ©   Developed by MR - 2010 / dernière mise à jour: